Impossible d'accoucher dans la Nièvre ... pour l'instant


12 avril 2022

Radio Numéro 1 - Depuis ce lundi 11 avril, les futures-mamans ne peuvent plus accoucher à la maternité de Nevers qui est la dernière du département. Pour l'instant, elle sont transférées dans les maternités de Dijon, Bourges, Auxerre, Moulins ou Montluçon, selon le Journal du Centre. Une situation qui pourrait durer plusieurs jours encore. 

La cause ?

Les sages-femmes sont presque toutes en arrêt maladie et le manque de renfort se fait ressentir. En temps normal, il y a cinq sages-femmes par jour à la maternité de Nevers. Depuis le début du mois, elles ne sont plus que deux. Elles demandent un renfort infirmier. 

Réaction d'une député de la Nièvre 

Sur sa page facebook, ce mardi matin, la député de la Nièvre Perrine Goulet (Modem) réagit : "Au regard de la situation à la #maternité de Nevers, en concertation avec le ministre de la Santé Olivier Véran, l’agence régionale de santé lance un appel aux volontaires de la #RéserveSanitaire. La situation actuelle à la maternité doit être brève. La sécurité des patientes est la priorité."